Allons… Oui, ce sont des images tristes, d’autant plus tristes que le ciel, cet après-midi était en deuil! Mais c’est moins grave que l’incendie de la grande bibliothèque d’Alexandrie! Et nous avons des ouvriers qui sauront reconstituer à l’identique la charpente et la couverture!

D’autres incendies ont marqué durement l’histoire de notre ville: Celui du théâtre dans la nuit du 3 au 4 décembre 1865, du Palais des Marchands (sur le site du « Fleur d’Eau » actuel) en 1936, d’un clocher de la cathédrale en 1831, et plus près de nous, celui du Palais de Justice en 1979.
Cet évènement nous rappelle que la protection, au fil des siècles, de ces ouvrages faits de matériaux hautement inflammables relève du prodige et nécessite une attention qui ne tolère pas la moindre défaillance.
Mais alors, pourquoi un monument « Patrimoine de l’Humanité » n’est-il pas mieux protégé par des alarmes qui détectent les premières fumées ?… On nous assène continuellement que ces alarmes ne coûtent pas cher et doivent équiper tous nos appartements ! Attendons les résultats de l’enquête!

«