Le timide soleil de ce matin de printemps cherche à la réchauffer. Un jardinier amoureux a étalé à ses pieds un éphémère tapis de rêve qu’elle contemple, heureuse certainement…
Lorsque l’immobilité se fait douceur, lorsque l’instant s’éternise et défie le temps, lorsque le bronze se fait chair désirable… Alors il faut s’arrêter, sortir ses antennes, et recevoir, avec étonnement et ravissement, le haut signal généré par la beauté.