Pour tout ce qui précède l’installation des prêtres de la Mission à Angers, ainsi que pour la vie de cette congrégation jusqu’à la Révolution, on se rapportera utilement au document très complet de Félix Contassot C.M. (1901-1972, lui-même prêtre de la Congrégation), détenu par les archives de l’Evêché. (1)

On peut trouver dans les registres de délibération de la Mairie d’Angers (2), L’accord donné à l’installation des Prêtres de la Mission en date du 30 mars 1675. Ceci après avoir pris en compte la proposition de l’Evêque Henri Arnauld ainsi que les lettres patentes du roi (Louis XIV).
Il est conclu « …d’une commune voix que ce corps consent l’établissement desdits sieurs de la Mission en cette ville conformément aux lettres patentes par eux obtenues, le jugeant très utile et avantageux non seulement pour cette ville mais encore pour l’instruction des habitants des autres paroisses de cette province… ».
On est étonné, en parcourant l’étude de Contassot, d’apprendre que dans cette immense demeure l’effectif des Lazaristes dépasse rarement le nombre de 4 ! Ce que confirme le recensement de 1769.
Mais il semble qu’ils y aient vécu dans un grand état de pauvreté compte tenu de la diminution rapide de leurs ressources.

Le cadastre napoléonien montre la cour actuelle au fond de l’impasse occupée presque entièrement par ce qui semble être l’église de la congrégation. Elle a disparu, mais la vue satelllite de « Google Earth » montre que le choeur de cette église (pointillé rouge) est encore reconnaissable dans la silhouette des garages construits près de la cour de récréation de l’école voisine!

Une représentation de cet Hôtel Poyet des Granges avant sa démolition est fournie par l’illustration ci-dessous empruntée à un ouvrage du chanoine A. Guéry. L’original de ce dessin est conservé au musée des Beaux-Arts d’Angers.(4)

Félix Contassot signale et transcrit (un addendum manuscrit) les compte-rendus du Directoire sur l’inventaire et de la vente des biens des Lazaristes en 1792. (3)
A cette occasion sont donnés les noms des trois prêtres et du frère qui furent donc les derniers occupants des lieux:
Le Sieur Devaux, prêtre,âgé de 69 ans.
le Sieur Antoine François Joseph Coulogne, prêtre, âgé de 35 ans.
Le Sieur Biard, prêtre, âgé de 26 à 27 ans (absent)
Le Sieur Claude Marie Anne Fiquemont, frère de la Congrégation, âgé de 40 ans.
Les missionnaires furent contraints d’abandonner les lieux et l’église devint une des prisons d’Angers en 1794.

(1)Archives Evêché – cote 3R1 : « Les Prêtres de la Mission à Angers avant la Révolution » – Félix Contassot C.M. – Etude documentaire – Paris 1960 – dactylographiée. L’auteur de ce document se réfère lui-même aux « Archives de Saint-Lazare » de la maison mère de la congrégation, et à l’ « Histoire du Séminaire d’Angers » de Letourneau.
(2)Archives municipales: BB94 – folio 84 ( microfilm dans 7 Mi – 36)
(3) Archives Départementales du Maine et Loire. Cote: G14 (à vérifier!)
(4) N° inventaire: AMD340 – dessin plume et aquarelle de U. Joyau de 1872 – Collection Auguste Michel.