Ce matin, il y avait les dernières couleurs d’automne, mais encore deux ou trois jours, et ce sera terminé pour les flamboiements. Il était temps que le soleil revienne, une dernière fois, illuminer l’or et le feu des arbres. Pas âme qui vive dans l’Arboretum en cette saison, et c’est presque tant mieux; le site convient à merveille au recueillement, surtout dans la grande allée qui ne souffre pas des bruits des boulevards alentour.
Nous reviendrons au printemps maintenant, lorsque le jardin botanique sera paré de ses nouvelles créations, et que les arbres auront reverdi.

L’Arboretum Gaston Allard, situé au sud de la Ville a été créé de 1863 à 1918 par ce grand botaniste angevin dont il porte le nom. Sur plus de sept hectares il présente ses collections de chênes, de conifères et d’arbustes. En son centre, autour du château, siège du département botanique du Muséum des sciences naturelles, s’organisent trois jardins à thèmes: les jardins des Ombrages, des Essais, des Cinq Sens.