Petite pause sur le front des promenades historico-sentimentales.
Je vous propose, en ce dimanche de février assombri par une épaisse couverture nuageuse, deux images d’une belle soirée d’automne. Elles ont la particularité d’avoir été prises à deux minutes d’intervalle autour de la place Mitterand.
Vous reconnaîtrez l’immeuble moderne que je vous avais déjà proposé dans les premières pages de ce blog et je confirme donc ce que j’en avais dit: Une structure qui sait se marier avec la lumière, le ciel, toutes les lumières, tous les ciels.
L’autre image bénéficie du même rayon de soleil et le restitue d’une autre façon.
La partition est la même, mais les instruments qui la jouent en font une interprétation différente. Tout est question de vibrations…